19/08/2005

The Essential Michael Jackson

Je l’avais déjà dit pour Iggy Pop, et je dois le répéter : le monde est cruel. Demandez à dix types dans la rue ce qu’ils pensent de Michael Jackson, et peu de monde va parler de sa carrière musicale. Pour preuve, une quatrième compilation de Jacko vient de sortir, sans aucune communication. Résultat, alors que c’est la première fois que toute sa carrière est représentée, le double album s’est vendu à 8000 exemplaires aux USA. 8000.

Pourtant, c’est un résumé complet pour un artiste qui a révolutionné le monde musical, même si sa période de grâce fut assez courte.

La compilation commence avec un très jeune Michael Jackson, en solo (Rockin Robin très inspiré des classiques rock n roll, la ballade Ben, dédiée à un hamster, si si) ou avec ses frères, formant d’abord Jackson 5 (les très enfantins et limite pénibles ABC, I Want You Back) puis The Jacksons (Blame It On The Boogie et Shake Your Body, qui commencent à créer le template de ce que sera le MJ classique).

Michael quitte Motown, rejoint Sony, et sort sa première bombe : Off The Wall. On ne présente plus Rock With You et Don’t Stop Til You Get Enough, monstres de dancefloor à la production subtile et efficace. She’s Out Of My Life, ballade classique, montre la qualité alors exceptionnelle de la voix de Michael.

Un dernier retour avec The Jacksons, Can You Feel It, et Michael était prêt à devenir The King of Pop. D’abord, un duo avec Paul McCartney (à l’époque où leurs relations étaient encore bonne, maintenant, Macca refuse l’utilisation de Say Say Say pour cette compile), The Girl Is Mine, premier des sept morceaux (sur neuf) de Thriller (1982) repris ici.

Ensuite, une procession infinie de hits : Thriller, et sa ligne de basse funkier-than-fuck, Beat It, crossover pop et heavy metal, riffs de Steve Lukather, solo d’Eddie Van Halen ; Wanna Be Startin’ Somethin’, où la diction particulière de Jackson se fait entendre, avec des influences gospel ; PYT, et son utilisation de vocoder, ou encore, et surtout, l’immense Billie Jean.

Chaque seconde de ce morceau est inoubliable, l’intro de batterie puis basse, le thème assez politically incorrect du morceau, et la production de Quincy Jones, qui va jusqu’à ajouter des claquement de fouets explicites. Sans oublier que MJ lui-même a écrit ce morceau, un des plus extraordinaires de l’histoire de la pop, et précurseur (malheureux) de la pourriture RnB actuelle.

Thriller reste toujours l’album original le plus vendu de tous les temps. Tout cela est très bien, mais malheureusement, à partir de maintenant, chaque album de MJ sera moins bon que le précédent.

Cinq ans après, Bad et ses neuf singles voient le jour. Michael marque un pas important en terme de composition : il a écrit 9 morceaux sur 11, tout en co-produisant l’ensemble. C’est aussi ici que ses innombrables tics commencent à sérieusement irriter. Quasi pas une seconde de musique ne passe sans qu’il ajoute ses marques de fabrique, du genre « cha’mone » et cris perçants. Un peu, ça va, beaucoup…

Tout aussi irritant, la propension de MJ et surtout de Sony à faire de chaque sortie Jackson un événement extraordinaire : le clip de Bad est un film de 40 minutes réalisé par Martin Scorsese et Liberian Girl, de Spielberg, comprend plus de guest stars que dix ans de Friends.

Musicalement, ça devient aussi moins bien : Bad est une tentative ratée d’égaler le metal pop de Beat It, The Way You Make Me Feel est répétitif, tout comme les bons sentiments de Man in The Mirror. Restent quand même des bons moments, comme le très tendu Dirty Diana ou le bizarre Smooth Criminal.

L’album se clôture avec la première apparition d’un thème qui deviendra omniprésent dans la vie de MJ : son désir de vouloir vivre une vie normale, à l’abri des tabloïds. Ce qui aurait été possible, s’il n’avait pas complètement pété un câble. Ou deux.

Quand Jackson revient, le monde musical change : le rap/hip-hop devient la tendance du moment. Maintenant, la musique commerciale n’appartient plus aux compositeurs, mais aux producteurs. Et avant Timbaland, Kanye West et Pharrell, Teddy Riley était numéro 1. C’est donc à lui qu’à été confié Dangerous, sorti en 1991. La démesure est encore plus de rigueur : les clips font apparaître Michael Jordan, Macauley Culkin, Eddie Murphy ou Iman, mais musicalement, on est proche, d’esprit, avec la soupe MTV contemporaine. Ce qui m’a surpris : à ce niveau-là, rien n’a vraiment changé depuis.

Les morceaux corrects se comptent sur les doigts bandés de MJ : le sulfureux In The Closet, en duo avec Stéphanie de Monaco (suite au refus de Madonna), et Who Is It. Pire, les ballades atteignent un niveau d’écœurement impressionnant, surtout quand The Essential propose en succession Heal The World et Will You Be There (avec son clip où Michael se prenait pour Jésus, autre prophète persécuté, on suppose). Ca n’a pas empêché l’album de se vendre solidement, mais la réputation de MJ devenait aussi entachée que sa vie privée.

Ensuite, un des titres les plus pompeux possibles : HIStory : Past, Present and Future, Book One, rien que ça (soit dit en passant, on attend le Book Two. Ou peut-être pas, finalement).

Sony commençait à piger qu’un nouvel album n’intéressait plus trop de monde, résultat, un disque de nouveaux morceaux, et un autre de best of. On ne retrouve que trois extraits de cet album ici, les passables mais peu subtils Earth Song (avec un final où Michael prouve que sa voix peut encore faire des miracles) et They Don’t Care About Us (superbe hymne parano où MJ se compare aux juifs lors de la Shoah, pas moins), ainsi que You Are Not Alone, composé par R. Kelly, autre amateur de fricotage avec mineurs. L’horrible et insupportable duo avec Janet, Scream, est heureusement omis, tout comme le reste de ce pitoyable album, où se trouvaient aussi une reprise médiocre des Beatles (Come Together) et une attaque frontale contre le méchant procureur Tom Sneddon qui veut tant de mal au gentil Bambi.

Bambi, qui sort ensuite son court métrage Ghost, accompagné d’un album de remixes et cinq inédits (dont aucun ne se trouve ici), et enfin son dernier flop magistral, Invincible (tu parles) né de l’irréalisme de son team qui a refusé l’offre (!) de Pharrell qui aurait bien voulu produire ce disque, très vite oublié.

Sony se contente maintenant de sortir best of et anthologies, mais c’est certainement ce double cd, The Essential Michael Jackson, qui éclaire le mieux une carrière aussi passionnante que pathétique, où le génie extraordinaire a côtoyé le médiocre minable. Et comme il est fort probable que notre homme ne sortira plus jamais rien de nouveau, cette dernière sortie nous pousse à se procurer très vite Off The Wall et Thriller, et rien d’autre.

23:48 Écrit par Denis | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |

Commentaires

Période de grâce très ...courte!! Musicalement, il est fini depuis belle lurette!!

Écrit par : E1006Au12 | 20/08/2005

ben oui c'est plus ou moins ce que je raconte ;)

Écrit par : Denis | 20/08/2005

très bon article Très bon article, mettant en avant-plan ce que MJ a apporté au monde de la musique et pas seulement à la presse à scandale. Très bien amené. Je prends beaucoup de plaisir à te lire (si tu permets le tutoiement ;-)

Il y a ici un bel équilibre entre les deux tendances du bonhomme, avec un sens de l'explication aigu.

Écrit par : Laurent | 22/08/2005

yo belle critique en effet meme si je n'ai pas pigé le rapport avec Daft Punk ???

Écrit par : Trent Reznor | 25/08/2005

daft punk en fait c'était une sorte de private joke pour qqun qui m'avait fait savoir que la plupart des morceaux des deux derniers daft punk sont intégralement pompées à gauche et à droite. même pas samplés, mais carrément plagiés, comme robot rock par exemple. si je retrouve l'url, je la poste.

Écrit par : Denis | 25/08/2005

avis de fan c'était un rat et pas un hamster!
(pour la chanson ben je veu dire)
autrement l'article est assez bien fait sauf que tu te permet un peu trop de critiquer bad et dangerous alors que ce sont de vrai bijoux...
autrement on peu effectivement dire que ses apparitions publiques sont exagérées et qu'il a effectivement pété un cable ^^ enfin moi c pour ca que je l'adore...
si MJ était comme tout le monde il n'aurait pas fait de si belles choses
et ceux qui pensent qu'il est fini musicalement ben c leur gout mais ils ont pas a dire ca car c'est faux

Écrit par : daminou | 21/10/2005

The king of pop J adore enorment Michael Jackson, il a marque toute l histoire de la musique pop..Pour moi il est le meilleur, il a reussi a imposer sa musique dans le monde entier a toutes sortes de publiques"les enfants,les adolescents comme les adultes".Il a su adapter son style de dance tres original a toutes ses musiques dont de nombreuses coregraphies sont reprises encore telle que"thriller" et cela n en finit pas ,il a eu egalement bcp d imaginations et de si bonnes idees dans ses videos comme a tous ses shows qui sont d ailleus reproduites par bcp de chanteurs qui s y aspirent et bcp de gens.Les stars de nos jours en vienne qu au Q avec des pouffss ds les clips ou les concerts(en general).............
Certes des chansons tres vieilles qu on ecoute tjrs encore de lui sont ecoutes comme si elles etaient de maintenn.
Bref bref,moi,j attend depuis cette belle lurette donc qu une stars puisse enfin depasser ses mms records de ventes dans le mm tps mais apparement elle n apparait tjrs pas c est dur dur hehe
Et cote rumeurs,medias et toutes ces betises avalees par des moutons influencables je n y crois pas.C est facile de se faire de l argent et de mentire pour n importe quoi sur une une stars aussi celebre!!!!!!! Il y a tellement d enfants capricieux qui pour la moindre chose se plaignent....Il n est pas ce que ce tout le monde croit!

Écrit par : Une vrai fan | 02/01/2008

The King Of Pop! J adore enorment Michael Jackson, il a marque toute l histoire de la musique pop..Pour moi il est le meilleur, il a reussi a imposer sa musique dans le monde entier a toutes sortes de publiques"les enfants,les adolescents comme les adultes".Il a su adapter son style de dance tres original a toutes ses musiques dont de nombreuses coregraphies sont reprises encore telle que"thriller" et cela n en finit pas ,il a eu egalement bcp d imaginations et de si bonnes idees dans ses videos comme a tous ses shows qui sont d ailleus reproduites par bcp de chanteurs qui s y aspirent et bcp de gens.Des chansons tres vieilles qu on ecoute tjrs encore sont ecoutes comme si elles etaient de maintenn.
Bref bref,moi,j attend depuis cette belle lurette donc qu une stars puisse enfin depasser ses mms records de ventes dans le mm tps mais apparement elle n apparait tjrs pas c est dur dur hehe
Et cote rumeurs,medias et toutes ces betises avalees par des moutons influencables je n y crois pas.C est facile de se faire de l argent et de mentire pour n importe quoi sur une une stars aussi celebre!!!!!!! Il y a tellement d enfants capricieux qui pour la moindre chose se plaignent....Il n est pas ce que ce tout le monde croit!

Écrit par : Marie | 02/01/2008

Les commentaires sont fermés.