05/07/2004

Rock Werchter 2004 - Day 4

Werchter se termine enfin, avec un quatrième jour à l'affiche assez alléchante, en tout cas par rapport à la veille, presque entièrement risible (Rasmus, Black Eyed Peas, Kravitz...). Avant l'événement Pixies, on pouvait voir tout d'abord Danko Jones, rock assez furieux à la Therapy?, pas vu assez pour pouvoir juger correctement, ceci dit. Triomphe par contre pour Girls In Hawaii, premier groupe wallon à jouer à Werchter, et qui avait attiré tout son fan club, pour un concert intéressant, mais qui le sera encore plus quand le groupe aura réussi à s'affranchir de leurs influences trop évidentes (Radiohead, Pavement, Coldplay, ...) et aura supprimé leurs gimmicks arty ridicules (écrans tv bloqués sur la mire, projection d'un film, voix téléphonique). Bons musiciens cependant, leur futur peut être intéressant. Sait-on jamais. (7)

Tout aussi belge, mais moins wallon, Zornik avait droit à la grande scène, sans parvenir à intéresser la petite partie du public non lobotomisée par Stubru. Et pour cause. (4)

Puis arrive la double tentative de suicide collectif, entamé par Starsailor, groupe pas mauvais en soi, mais très peu intéressant (5) et terminé par le n'importe quoi sonore de Lamb (2)

Suivait Polly Jean Harvey, toujours aussi mal coiffée, mal habillée (minirobe jaune estampillée PJ et hauts talons rose fluo) et encore plus anorexique. Plus intéressant que Lamb, mais PJ serait phénoménale si jamais elle se mettait à écrire de bons morceaux. (6). Tout ça ne servait que d'entrée pour les Pixies, bien sûr.

Ils entamèrent leur set d'une heure par Bone Machine, et 20 morceaux plus tard, l'explosion sonore qu'est Vamos mettait fin à ce qui était de loin le meilleur set de tout le festival. Sans perdre de temps (pas un mot de Black, à peine plus d'une Kim Deal très souriante), le groupe enchaînait des morceaux plus fantastiques les uns que les autres (setlist sur http://194.7.85.187/nl/report.php?id=24342), même si le public ne connaissait presque que Where Is My Mind?, depuis Fight Club. Pour le fric, d'accord, mais le retour des Pixies était plus que nécessaire, et a pu montrer au monde entier ce qu'est le génie musical. Et tant pis si Frank Black, Black Francis, Charles Thompson, appelez-le comme vous voulez, a toujours l'air aussi antipathique. (10)

En parlant de génie, Pharrell Williams est-il génial? En tout cas, il est très riche, et aurait pu se contenter de rester enfermé dans un studio. Au lieu de ça, il emmène un autre tiers de N.E.R.D., Shay (Chad Hugo préfèrant rester chez lui) et les 3 musiciens de Spymob. 9 morceaux en 1 heure, c'est court, mais l'ambiance était là, tout au long d'un concert piochant dans les deux albums du groupe, commençant par Brain et s'achevant par le terrible Lapdance, prétexte à un gigantesque pogo très bon enfant quand même. Ceci dit, le public était toujours aussi abruti, étant plus intéressé par les mouvement de Pharrell et de son petit corps. Musicalement pas génial (la scène fait perdre les trouvailles sonores qui font le talent des Neptunes/N.E.R.D.), mais bon, on a vu Pharrell ;) (7)

Du côté de la grande scène, on pouvait tenter d'apercevoir le petit corps de Brian Molko, et sa nouvelle coupe de cheveux. Placebo a servi un concert sans grand génie (forcément) mais bien foutu, avec un Nancy Boy très rarement joué en rappel.

Air terminait d'endormir un public sédaté sous la tente, avant que les frères Dewaele divertissent les quelques survivants avec un set classique de leur formation 2 Many DJs (qui va d'ailleurs bientôt cesser), commençant avec un clin d’œil à Bowie (Rebel Rebel). Mais j'étais déjà parti.

 

En conclusion, Werchter est toujours bien pourri, l'affiche était douteuse, on le savait, mais l'organisation s'est révélée déplorable. Un seul mot : cheap. Vivement le Pukkelpop pour voir des musiciens qui en veulent vraiment, avec une organisation totalement indépendante. Honte à toi, Schuur.

21:21 Écrit par Denis | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

ClearChannel Je suis d'accord pour le fait d'indépendance, où c'est clair, ClearChannel, ca foire tout!

Écrit par : Le Grec | 10/07/2004

ClearChannel Festival 2005 Hé oui, je boycotte werchter depuis 4 ans et je ne m'en porte pas plus mal ... enfin , ya tjs quelques bons groupes, dommage qu'ils acceptent de se produire dans cette grande bergerie ou on arrive à caser 80000 moutons de pannurgie devant un scène ce qui donne forcement des concerts d'une qualité moyenne ! ! !

et en plus ca finance l'ami BusH pffffff

bon faudra quand m^me que je me force pour ne pas aller voir new order

Écrit par : dajefka | 04/03/2005

pas du tout d'accord ! je suis allé a werchter 2006 ! j'ai vu des groupes comme depeche mode ou les red hot que j'aurais jamais cru voir avant , c'etait un festival fantastique ou les 35°C chaque jour etait compensé par des concerts geniaux et par une organisation monstrueuse (distribution d'eau,de casquette,de savon ..) des centres de secours partout ! Je garde un superbe souvenir de ce festival ou regnait une ambiance de folie serieusement retournez y vous verrez vous serez pas decus!je conseil de festival A TOUT LE MONDE !!

Écrit par : marie qui a adoré werchter ! | 11/04/2007

Les commentaires sont fermés.