23/06/2004

Motörhead - Inferno

The loudest band in the world... Motörhead, autant le dire d'emblée, est un phénomène. Les groupes capables de sortir un tel album après plus de 25 ans de carrière sont rares, si pas carrément inexistants. Et pourtant, ils pourraient se contenter de compter sur leur gloire passée (Ace of Spades, sans doute un des morceaux rock les plus compilés, avec Stairway to Heaven et Smoke in the Water), et sortir best of après best of... Ces 5 dernières années, le groupe du mythique Ian "Lemmy" Kilmister a sorti 3 très bons albums (We Are Motörhead, Hammered et Inferno), un dvd/cd live (Boneshaker) et un boxset récapitulatif (Stone Dead Forever), entrecoupé de longues tournées : le groupe ne se repose jamais.

Bien sûr, Inferno n'apporte pas vraiment d'innovations : il montre Motörhead en train de faire ce qu'il font le mieux (les mauvaises langues diront qu'il s'agit de la seule chose qu'ils savent faire...), à savoir du pur rock n' roll, un peu punk, un peu garage, un peu métal, mais très bruyant, et surtout, significatif : ces 3 mecs de 50 balais croient plus au rock qu'une dizaine de Vines ou White Stripes. 40 bonnes minutes de speed garage donc, porté par la basse et la voix hyper reconnaissables de Lemmy, une batterie assourdissante et des riffs violents. On retrouve en outre une autre légende, Steve Vai, qui fournit deux solos époustouflants. Et comme souvent chez Motörhead, on retrouve un morceau un peu différent, cette fois-ci une chanson country-harmonica tout à fait dispensable.

Superbe album donc, encore plus compte tenu du contexte. On pardonnerait presque à Lemmy sa collection de souvenirs nazis. Presque.

 

8/10


14:37 Écrit par Denis | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Mais bien sur !! Qu'on lui pardonne !

Écrit par : CL | 10/10/2004

Les commentaires sont fermés.